Loge 73

Sautez à :
Histoire
Entrepreneurs
Cours de formation
Bourses
Événements
Contact

Overview


Le Local 73 est principalement un local de construction oeuvrant dans l'industrie pétrolière, des pâtes et papier et de la production d'énergie électrique. Parmi nos membres on retrouve des travailleurs de deux ateliers de fabrication et des techniciens du contrôle de la qualité.

Le Local 73, autrefois une partie du Local 271 au Québec, a reçu sa charte en 1973 et comptait alors 152 membres. Le nombre de membres atteint maintenant 820 et avec la croissance anticipée dans tous les secteurs, ce nombre continuera d'augmenter.

Nos bureaux et notre centre de formation sont situés à Saint John au Nouveau-Brunswick. Nous sommes présentement à construire un bureau syndical et un centre de formation à Truro en Nouvelle-Écosse.


Histoire


Le Local 73 est le Local de construction le plus jeune au Canada mais le métier de Chaudronnier remonte aux débuts de l'age de la vapeur dans les Provinces Atlantiques, en mai 1816 lorsque le navire à vapeur General Smyth a effectué son premier voyage d'essai à Saint John, N.-B. En 1822, l'énergie à vapeur commence à être utilisée pour opérer la machinerie d'une scierie. L'énergie à vapeur fait ses débuts en Nouvelle-Écosse lorsqu'une chaudière est installée dans l'atelier de forge McKay de Pictou, N.-É.

Le Nouveau-Brunswick est considéré par plusieurs historiens comme le « berceau des syndicats en Amérique du Nord » lorsqu'en 1812, la guerre a déclenché une forte activité de construction accompagnée d'une demande accrue de main-d'oeuvre ce qui a résulté en des augmentations salariales pour les hommes de métier. Les travailleurs ont cru bon de se regrouper pour protéger leurs nouveaux gains. L'économie florissante a attiré un grand nombre de travailleurs de l'extérieur menaçant ainsi de créer une surabondance de main-d'oeuvre. C'est ce qui a occasionné les débuts de syndicalisation en Amérique du Nord. Malheureusement, il y a peu de documentation sur les activités syndicales de cette époque. En 1840, il y avait des défilés syndicaux dans lesquelles les forgerons et les autres métiers démontraient leur fierté. En 1872, les chaudronniers ont fait les manchettes en déclenchant une grève pour obtenir un taux quotidien de 2,00$ pour les riveteurs et les monteurs, 1,66$ pour les burineurs et les calfats et 1,20$ pour les apprentis.

Avec la croissance de l'industrie au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, la demande pour les chaudronniers a augmenté. Au début des années 1900, la Fraternité internationale a commencé à octroyer des chartes à plusieurs ateliers commerciaux et de chemin de fer et à des chantiers navals: Local 285 Halifax N.-É., Local 378 Moncton N.-B., Local 379 McAdam Junction N.-B., Local 580 et Local 361 Halifax N.-É., Local 687 New Glasgow N.-É., Local 688 Amberst, Local 717 Saint John et Local 497 Kentville. Au cours des années, tous ces locaux ont disparu sauf le Local 580 qui progresse encore aujourd'hui.

En 1937, le Local 271 de Montréal recevait sa charte comme le premier Local de construction au Canada et ayant juridiction au Québec et dans les Provinces Atlantiques. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il y a eu de la construction de chaudières en Nouvelle-Écosse. Après la guerre, la construction a commencé lentement à reprendre de l'essor avec la construction de réservoirs d'entreposage et avec du travail de chaudières à Grand Lake et à Charlottetown, Î-P-É grace à l'accroissement de la demande d'électricité. À cette époque, la pratique générale était que l'entrepreneur venait avec une petite équipe de chaudronniers d'expérience et engageait sur place les autres travailleurs selon le besoin au taux de salaire de journalier à moins qu'ils possèdent des qualifications, dépendant des talents de négociations des travailleurs locaux.

Au fil des décennies, des usines de génération d'électricité et des usines de pâtes et papier ont été construites en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et à l'Île du Prince Édouard. En 1970, le marché du travail était tel que le Local 271 a ouvert un bureau à halifax. Comme le nombre de membres croissait, le désir de ceux-ci d'avoir le contrôle sur leurs propres affaires s'est accru et la Fraternité internationale a reconnu que de voyager de Halifax à Montréal pour assister à une assemblée syndicale n'était pas trop pratique. Conséquemment, le Local 73 s'est vu octroyé une charte avec juridiction au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l'Île du Prince Édouard.


Quelques-uns de nos entrepreneurs


Employeurs d'atelier Employeurs de construction
Woodside Industries Babcock & Wilcox
Ready Arc Welding Comstock Canada Ltd.
Alstom Canada Inc.
Jacobs Catalytic
Sunny Corner Enterprises
Horton CBI
Toronto Iron Workers (TIW)
Lorneville Mechanical Contractors
Mandate Erectors
Landmark
Kamtech
A&G Crane Ltd.
Services Inc.
Matrix Services Inc.


Programmes et cours de formation


  • Sensibilisation aux espaces clos
  • Protection contre les chutes
  • Premiers soins
  • Tests de respirateurs
  • Leadership en santé et sécurité
  • Attaches
  • Échafaudage
  • TIG Orbital
  • Soudure TIG
  • SIMDUT


Bourses d'études


Nous donnons annuellement 6 bourses d'études de 1 000,00$ à des personnes à charge de nos membres de la construction qui vont au collège ou à l'université.


Événements


  • Grande ouverture de nos bureaux et de notre centre de formation en Nouvelle-Écosse
  • Tournoi local de hockey
  • Tournoi local de curling


Contact


Nouveau-Brunswick

345 King William Road
Saint John, NB E2M 7C9

Téléphone: (506) 634-7386
Télécopieur: (506) 634-0411
Courriel:

Nouvelle-Écosse

124 Parkway Drive
Truro Heights, NS B6L 1N8

Téléphone: (902) 897-7306
Télécopieur: (902) 897-7305
Courriel: