CCQ Canada

Conseil du contrôle de la qualité du Canada

Sautez à :
Histoire
Employeurs
Cours de formation
Contact

Survol


Le Conseil du contrôle de la qualité du Canada a vu le jour le 19 janvier 1973. Il regroupe actuellement quelques 2000 membres à travers le Canada.

Le CCQC est l’agent négociateur pour les techniciens d’essais non-destructifs qui font l’inspection de pièces à l’intérieur de la juridiction de la Fraternité internationale des Chaudronniers et de l’Association unie des compagnons et apprentis de la plomberie et de la tuyauterie. Le CCQC négocie une convention collective nationale avec une association d’employeurs (NDTMA). Les membres du CCQC sont des membres de la Fraternité internationale des Chaudronniers ou de l’Association unie et ils sont régis par la constitution et les règlements de leur syndicat respectif. Ces membres possèdent les qualifications requises pour effectuer :

  • Inspection par radiographie (Rayons X) – utilisée pour l’examen de la solidité interne des soudures, des pièces fondues ou forgées et du matériel de placage.
  • Inspection par radiographie (rayons gamma) – utilisée pour les mêmes fins que les rayons X, mais plus efficace pour les fortes épaisseurs et lorsque la mobilité est un avantage.
  • Inspection par particule magnétique – permet de découvrir des défauts de surface et sous la surface qui ne sont pas trop profonds mais qui peuvent avoir été manquéés par l’inspection par radiographie. Elle s’avère particulièrement utile dans l’inspection de soudures d’ajutage et de bouches d’égouts, de réparations de soudures et pour la détection de laminations sur les bords des plaques.
  • Inspection par pénétrant (teinture) – utilisée principalement pour la détection de défauts de surface, pour les matériaux non magnétiques et pour l’inspection de soudures d’ajutage et de bouches d’égouts lorsque la radiographie est difficile.
  • Inspection par pénétrant (fluorescent) – utilisée pour localiser les défauts qui traversent jusqu’à la surface, en particulier pour les matériaux non magnétiques, les surfaces rugueuses et pour détecter la porosité qui serait autrement difficile à localiser.
  • Inspection par ultrasons – utilisée principalement pour la détection de défauts dans les soudures et les matériaux de placage et pour déterminer l’épaisseur du placage. Elle a l’avantage de pouvoir pour avoir accès d’un côté de la pièce à inspecter et qu’elle peut trouver des petites fissures ou défauts qui ne sont pas détectés par les films de radiographie, en particulier pour les récipients à murs épais.

Histoire


En 1970, les Chaudronniers et l’Association unie concluent une proposition d’entente collective conjointe avec Western Stress Relieving Services Inc. qui dépasserait les lignes traditionnelles de juridiction. L’entente proposée s’appliquerait au traitement par la chaleur sur les installations relevant de la juridiction de travail des deux organisations.

En 1971, un petit groupe de techniciens d’essais non destructifs de la Colombie-Britannique décident pour leur bien-être mutuel de s’organiser et d’être représentés par un agent négociateur. Lors de travaux sur les chantiers, ils discutent avec les membres du Local 359 des Chaudronniers et du local 170 de l’Association Unie. Les deux syndicats se rencontrent et conviennent que la situation, en ce qui concerne le travail sur les chantiers, est similaire aux problèmes confrontant les techniciens de traitement par la chaleur travaillant dans des installations des Chaudronniers ou de l’Association unie.

Une rencontre avec les techniciens intéressés donne des résultats: une campagne de recrutement de la base est déclenchée lorsqu’un de ces techniciens accepte d’aller sur les chantiers pour passer le mot à tous les techniciens de la Colombie-Britannique. Gordon Finlay les connaît presque tous et découvre que l’intérêt à la syndicalisation est répandu. Bientôt, il réussit à convaincre une majorité de signer des demandes d’adhésion des Chaudronniers et/ou de l’Association unie dans un rapport 50-50. En attendant la disposition des demandes d’accréditation, les représentants syndicaux approchent les entrepreneurs impliqués afin d’amorcer la négociation d’une convention collective. Ils acceptent et une convention collective est conclue au moment où le Conseil des relations de travail émet les accréditations.

Le CCQC a été fondé à Edmonton en 1973 lorsque les Chaudronniers et l’Association unie adoptent une Constitution et élisent les officiers tel que prescrit dans cette constitution. Gordon Finlay s’amène en Alberta pour syndiquer les techniciens de cette province. Ayant obtenu du succès en Alberta, une campagne de syndicalisation est lancée en Ontario et se termine en victoire pour les techniciens. Au cours des années, le CCQC s’est répandu à l’échelle du Canada pour le bénéfice des techniciens et de l’industrie..

Employeurs


L’association patronale à la table de négociation est la Non Destructive Testing Management Association (NDTMA).

Training Programs/Courses


Le Fonds national de formation et la Société de formation du CCQ commanditent des ateliers pratiques aux centres d’Edmonton et de Hamilton de la Société nationale de formation. Ces services visent à aider les membres et les membres potentiels à obtenir des ateliers pratiques avant de se présenter aux examens d’accréditation ou de ré-accréditation du CGSB ainsi que pour aider à développer les compétences dans diverses méthodes d’END. Ces services sont gratuits à ceux qui travaillent présentement pour des compagnies syndiquées.

Voir l’horaire complet des cours de formation en END

En savoir plus sur la Société nationale de formation (SNF)

Contact


Pour trouver un représentant dans votre région, visitez www.qcccanada.com.