Loge 271

Sautez à :
Histoire
Réalisations
Contact

Survol


Le Local 271 est un local de construction et d’atelier de fabrication qui a reçu sa charte le 15 octobre 1937. Les membres du Local 271 sont qualifiés en tant que chaudronniers, aciéristes et soudeurs.

Histoire


Le métier de chaudronnier a une longue histoire au Québec en commençant avec les chantiers maritimes en passant pat les ateliers de chemins de fer. Le premier navire à vapeur au Canada a été construit à Montréal en 1809 par John Molson. Le syndicat des Chaudronniers remonte à 1892 losque le Local 134 a reçu sa charte. Au cours des deux grandes guerres mondiales, le Québec a joué un rôle important dans la construction de navires de marchandise et de bateaux de guerre utilisés par la Marine canadienne. Le 15 octobre 1937, le Local 271 a reçu sa charte en tant que local de construction et d’atelier de fabrication. En 1939, les membres du Local 271 s’affairaient activement à la construction de chaudières et de réservoirs à l’étendue de sa juridiction géographique soit le Québec, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Ïle-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve et le Labrador. En 1949, le Local 271 accueillait le 18ième congrès de la Fraternité internationale. En 1955, le Local 271 faisait partie de la convention collective nationale qui a amélioré le niveau de vie de ses membres au même niveau que le reste de la classe moyenne. Durant les années qui ont suivi, le Local 271 a été fort occupé dans la construction et l’entretien des usines de pâtes et papiers, les raffineries de pétrole, les incinérateurs, les mines et les grands projets hydroélectriques.

Au cours des années 1960, l’industrie de la construction attire l’attention du public à cause de conflits de juridiction quelquefois violents entre diverses centrales syndicales. En 1969, la Loi 290 est adoptée et impose un décret pour l’ensemble de l’industrie de la construction au Québec. Il en découle que deux centrales syndicales doivent collaborer à la table de négociation : la Fédération des travailleurs du Québec et la Confédération des syndicats nationaux. Le décret force ces deux centrales rivales à négocier au nom de tous les travailleurs de la construction. Pour le Québec, cette législation empêchait la participation continue du Local 271 aux conventions collectives nationales. Le Local 271 avait encore des obligations dans les Provinces Maritimes et à Terre-Neuve et au Labrador puisque ces ententes reconnaissaient le Local 271 comme agent négociateur. En 1960, la Fraternité internationale a octroyé une charte au Local 203 de St. John’s ayant juridiction à Terre-Neuve et au Labrador. En 1973, le Local 73 est formé pour assumer la juridiction dans le reste des Provinces Atlantiques. La Fraternité internationale avait conclu que Montréal était trop éloigné pour favoriser la participation aux assemblées syndicales et que le grand nombre de membres du Local 271 vivant dans les Provinces Atlantiques voulaient participer à la gestion de leurs propres affaires. Par conséquent, ces deux nouvelles chartes furent octroyées, réduisant ainsi la juridiction géographique du Local 271.

Réalisations


En 2005, le Local 271 a participé à la Compétition canadienne des finissants apprentis chaudronniers qui a eu lieu à Vancouver. Stéphane Leblanc représentait le Local 271 et il a fait un excellent travail.

Les membres du Local 271 réaffirment leur affiliation à plus de 99%
Au Québec, la Loi RR20 requiert que tous les membres de syndicats décident à tous les trois ans s’ils veulent maintenir ou changer leur affiliation syndicale. À tous les trois ans, les membres du Local 271 démontrent leur solidarité en demeurant au sein de la Fraternité internationale des Chaudronniers. Le plus récent vote a eu lieu du 8 au 10 juin 2006. Guy, Villemure, gérant d’affaires et secrétaire-trésorier du Local 271 déclare : « Les Chaudronniers se tiennent ensemble ». Le vice-président international Ed Power ajoute que ce vote est typique pour les membres du Local 271, « c’est un Local solide dans lequel les liens sont forts ». »

Contact


1205 St-Jean-Baptiste Blvd.
Pointe-Aux-Trembles, QC H1B 4A2

Téléphone: (514)327-6135 or (514)327-4294
Télécopieur: (514) 327-7294
Courriel:
Web: local271.net